Quel vélo d’appartement choisir?

Après la chaleur étouffante de l’été, les températures se sont bien rafraîchies. Il faut se l’avouer, avec le mauvais temps, il peut devenir plus difficile de se motiver pour aller faire un tour en vélo, dans le vent et sous la pluie.

Dans ce cas, il serait peut être intéressant de vous tourner vers un appareil de fitness comme le vélo d’appartement. 

Quels avantages offre le vélo d’appartement?

Ils sont assez nombreux et le premier c’est son prix. Le vélo d’appartement est tout à fait accessible. En effet, les premiers prix commencent à partir de 150 euros. Si l’on y ajoute le fait qu’il peut ne prendre qu’une petite place dans votre logement allié à une grande simplicité d’utilisation, cet appareil de fitness se révèle déjà avoir quelques atouts.

Maintenant côté santé, il offre de nombreux bienfaits. Il est idéal pour brûler les graisses. Il tonifie et  améliore la circulation sanguine dans  les membres inférieurs et renforce la sangle abdominale. En plus, il est un des appareils cardio-vasculaires qui ne sollicite que très peu les articulations. Donc, si vous avez des problèmes de genoux, profitez-en. 

Donc, si l’on veut résumer, le vélo d’appartement peut vous permettre de maigrir, affiner votre silhouette, vous maintenir en forme, faire travailler votre cœur ou encore améliorer votre endurance.

Quelles sont les types de vélos d’appartement?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’existe pas qu’une seule sorte de vélo d’appartement mais pas moins de 6 catégories actuellement :

  • le vélo d’appartement droit : c’est le vélo classique par excellence. On le trouve un peu partout. Sa particularité réside dans le fait qu’il est possible de se tenir plutôt droit quand on pédale. Il existe sous une forme fixe ou pliante. Ce vélo permet d’être plus libre de ses mouvements. Vous pouvez même vous redresser sur ses pédales quand vous faites un effort, comme les coureurs quand ils grimpent une côte.
  • le vélo semi-allongé : plus volumineux et rarement pliant, il présente un certain confort avec un dossier large et incliné en arrière. Sa grande particularité réside dans le pédalage qui fait monter les genoux jusqu’au torse. Malgré cela, les articulations restent plus protégées qu’avec le vélo droit. Ces vélos sont souvent conseillés dans le cadre de rééducation, pour les personnes âgées ou corpulentes.
  • le vélo de spinning ou de biking : il serait plus réservé aux cyclistes qui ont l’habitude du vélo de course. La posture ressemble à s’y méprendre à celle des coureurs professionnels qui sont penchés sur leur guidon lors d’une course de performance. Il est plutôt destiné à ceux qui souhaitent avant tout améliorer leurs performances, et suivre des entraînements plus intensifs et dynamiques.
  • le mini-vélo d’appartement : quand on parle de mini, on pourrait ajouter minimaliste. Réduit à un pédalier, qui peut se glisser  dans un petit espace, il n’offre pas le même confort que le vélo d’appartement classique.
  • le vélo elliptique : il porte le nom de vélo mais n’est pas réellement un vélo. Très gros, il fait travailler plus de groupes musculaires, dont ceux du haut du corps comme les muscles du dos, entre autres.
  • le home trainer : ce n’est pas non plus un vélo, mais un support pour votre vélo de route ou de course. Il offre la possibilité d’utiliser son vélo pour rouler dans son salon.
homme sur un vélo d'appartement

Donc, en réalité, vous pouvez le constater, il n’existe que 3 types de vélos d’appartement à proprement parler. Votre choix va donc devoir se faire entre le vélo d’appartement, le vélo semi-allongé et le vélo de spinning.

Et pour choisir parmi ces trois catégories, il va falloir réfléchir à l’usage que vous allez en faire et ensuite aux éléments et options que vous voudrez trouver sur votre appareil de fitness.

Quelles caractéristiques techniques pour votre vélo d’appartement?

Certains éléments vont être à prendre en compte : hauteur et profondeur de selle ou encore hauteur ou inclinaison du guidon, mais pas seulement. Nous allons donc regarder les différents points essentiels qui vont vous aider à choisir votre petit bijou d’entraînement:  

  • la fréquence d’utilisation : la première question à se poser c’est “combien de fois par semaine vous allez utiliser votre vélo?”. Plus vous allez utiliser votre vélo, plus il doit être confortable et costaud. Pour donner une idée, si vous faites moins de 6 heures par semaine, un vélo à usage occasionnel est suffisant. Entre 6 et 10 heures, il vous faudra un vélo à usage régulier. Au-delà de 10 heures, pensez carrément à un usage intensif. 
  • la roue d’inertie : vous trouverez une mention concernant la roue d’inertie sur toutes les étiquettes de vélo d’appartement, mais sans savoir à quoi elle sert… La roue d’inertie est une roue en fonte située dans le carter du vélo. En gros, plus le poids de la roue d’inertie est important, plus le pédalage sera agréable et limitera certains à-coups en amortissant les accélérations et freinages. C’est certainement l’élément le plus important de ces vélos d’appartement. De même que pour la fréquence d’utilisation, il faut vous baser sur l’utilisation que vous voulez faire de votre vélo pour savoir comment le choisir : jusqu’à 6 kg, c’est pour utilisation occasionnelle; entre 7 et 10 kg, pour des entraînements réguliers et enfin plus de 10 kg pour un usage intensif. Un poids de 7 kg semble être un bon compromis.
  • le système de freinage : Il existe trois systèmes de freinage, contre deux pour les vélos sur route. Vous trouverez ainsi le freinage à patins, réservé aux vélos de spinning. Le freinage magnétique vient ensuite. Le freinage se fait en silence et en douceur. La résistance est contrôlée à partir de la console du vélo. Reste le freinage électromagnétique qui offre la possibilité un réglage de la résistance très précis, qui permet de mesurer la puissance dégagée par l’utilisateur. On les trouve sur des vélos de rééducation ou pour les sportifs de haut niveau. 
  • le rapport de transmission : sans partir dans les détails techniques pour le moment, il s’agit du nombre de tours de roue pour un tour de pédale. Plus le rapport est petit, meilleure sera la qualité du pédalage. Pour vous donner une idée, il faut un rapport de démultiplication inférieur ou égal à 1/8.

Quels éléments structurels pour votre vélo?

Si vous cherchez à vous procurer un vélo d’appartement, c’est que vous avez une bonne motivation pour vous bouger.  En dehors des détails techniques, il vous faut prendre d’autres éléments en considération comme le confort. Certains éléments sont à examiner lors de votre achat, voire à tester dans le magasin :

  • votre morphologie : sans vouloir se montrer vexant, si vous êtes très grand ou très petit, ou si vous êtes quelque peu en surpoids, il faudra bien vérifier que le vélo pourra être adapté à votre corpulence. Une petit détail à connaître, les vélos supportent beaucoup de taille à partir d’1m55. Pour le poids, faites attention, plus votre poids se rapproche de la limite indiquée, moins il sera résistant dans le temps. N’hésitez pas à viser la limite maximum de poids supérieure.
  • le châssis du vélo : plus la structure du vélo sera lourde, plus il sera stable et donc résistera mieux à vos entraînements. Ne cherchez donc pas forcément un vélo léger à déplacer. Pesez le pour et le contre avant de faire pencher la balance. 
  • la selle : vous allez poser vos fesses dessus pendant de longues heures, faites donc attention à son confort. Si vous descendez de vélo et cherchez un coussin pour reposer vos muscles douloureux, vous risquez de vous détourner très vite de vos objectifs. Commencez donc par un modèle avec une selle confortable et pas trop raide. De plus, il ne faut pas négliger les possibilités de réglages : en hauteur, en profondeur et en inclinaison.
  • Le guidon : Vous trouverez deux types de modèles : des guidons fixes et inclinables. La version inclinable peut être agréable car permettant d’adapter en partie la position du guidon en fonction de votre morphologie ou de votre pratique.
  • les pédales : toujours sanglées, elles permettent à vos pieds d’être bien maintenus et évitent de déraper de la pédale et de perdre le rythme.
  • les programmes : plus vous disposez d’options, plus vous pourrez surveiller vos efforts et donc prendre plaisir à vous voir progresser.

D’autres éléments peuvent vous être proposés : dossier pour votre dos, pédales antidérapantes, ceinture, siège ergonomique, sans oublier les petits détails comme un porte gourde, un support pour votre tablette, de roulettes pour le ranger qund vous ne l’utilisez pas, …

Une console et des programmes : pourquoi faire?

Et bien, c’est une bonne question! De base, vous avez certaines options comme vos statistiques.  Vous pouvez même avoir des capteurs de pouls pour suivre votre rythme cardiaque, des programmes d’entrainements ou des cartes, sans parler d’une compatibilité Bluetooth, avec votre smartphone pour l’échange d’informations et le suivi de votre santé.

Même si cela peut ressembler à des gadgets, si vous vous lancez dans un programme d’entraînement régulier, vous allez avoir besoin de mesurer vos efforts ainsi que l’effet sur votre corps, comme le temps passé sur votre entraînement, la vitesse que vous avez atteint, la distance parcourue, les calories brûlées et bien d’autres choses encore.

Toute console vous informe en temps réel de vos performances et vous permet donc de contrôler la vitesse de pédalage, la distance parcourue, la fréquence cardiaque, le nombre de calories brûlées ainsi que la durée de votre entraînement. Si vous avez acquis un modèle plus évolué, vous pourrez avoir des informations en plus comme la puissance en watts ou la cadence de pédalage exprimée en rpm. Et cerise sur le gâteau, vous avez aussi la possibilité de bénéficier de programmes d’entraînements.

un homme et une femme sur des vélos d'appartement

En règle générale, vous trouverez quelques grands types de programmes d’entraînement : manuel pour utiliser la résistance selon vos envies, pré-enregistrés ou dits de motivation avec des niveaux de difficulté progressifs, basé sur la fréquence cardiaque dits hrc, à watts constants qui varie la résistance en fonction de la puissance produite par l’utilisateur.

Il ne faut pas négliger ces programmes prédéfinis quand on est débutant, la console va vous guider dans votre effort, ajuster la résistance de pédalage et aménager des phases progressives, de l’échauffement à la phase de calme, en passant par la phase d’effort.

Quelle source d’énergie pour votre vélo d’appartement?

Il est sûr que lorsque vous utilisez un vélo sur route, l’énergie est celle de vos muscles. En revanche, votre vélo d’appartement, lui, a besoin d’aide pour certaines de ses fonctions. Vous pouvez en trouver de trois types :

  • à résistance mécanique : la console a besoin de piles pour fonctionner. Pour le reste, en général, une molette à crans permet de régler la résistance pour réguler vos efforts.
  • à alimentation électrique : dans ce cas, la résistance est magnétique. Son réglage se fait grâce à la console. Ce modèle nécessite donc une prise électrique à côté de votre vélo. En dehors de cet inconvénient, vous aurez souvent la possibilité de disposer de plusieurs programmes d’entraînement et d’une connexion bluetooth.
  • auto-alimentés : la console est alimentée par votre pédalage. De fait, la résistance magnétique s’ajuste via la console. Vous bénéficiez des mêmes possibilités que pour les modèles dépendant de l’alimentation électrique.

Quel prix pour votre vélo d’appartement?

Les prix vont de 150 euros environ à plus de 3000 euros. Il est évident que plus vous voulez un appareil performant et offrant de nombreuses fonctions, plus il sera cher. 

Si vous désirez un modèle qui va durer un peu dans le temps et vous apporter de nombreuses satisfactions, vous devrez vous diriger vers un modèle entre 200 et 500 euros.

Avant de vous décider, faites la liste de ce que vous considérez comme indispensable, n’hésitez pas à tester les vélos en magasin ou dans un club de sport. Regardez aussi l’encombrement de l’engin. Si vous avez un petit espace, optez pour un vélo pliant et facilement déplaçable. 

Alors, maintenant que vous savez quoi regarder et à quoi servent les différents éléments de votre futur vélo d’appartement, vous allez pouvoir faire votre choix. Prenez votre temps et n’agissez pas sur un coup de tête. Et n’oubliez pas les petits éléments de confort comme un porte-gourde, la connectivité de la console, un ventilateur quand il fait chaud, et pourquoi pas, la possibilité de l’incliner pour améliorer votre sensation de roulage.